Rechercher
  • Solutions Seniors Habitats

Qu'elle est la première cause de mortalité chez les seniors ?

On ressence plus de morts dans les salles de bains que sur les routes… pourtant ces causes de mortalité peuvent être évitées !


C'est l'année dernière que l'ancien ministre du Logement Julien Denormandie présente son plan de rénovation et transformation de 200 000 salles de bains afin d'y enlever la baignoire et d'y mettre une douche. Pour réaliser ces travaux, les ménages les plus modestes pourront bénéficier d’une aide plafonnée à 5.000 euros. Ce plan fait partie des 7 mesures du plan d'investissement volontaire du groupe Action logement.


Le but : lutter contre les chutes (causant près de 12 000 décès par an) qui représentent un nombre de mort plus important que les accidents de la route (3 239 décès en 2019).





Quelques chiffres :


Les chutes sont la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans.

- Chaque année en France, près de 400 000 personnes âgées font une chute accidentelle.

- Près de 12 000 personnes en décèdent.

- Une chute sur douze provoquerait une fracture, et celle-ci toucherait le col du fémur une fois sur trois.

- On estime à 50 000 le nombre de fractures du col du fémur chaque année en France.

- Après une chute, le risque de tomber à nouveau dans la même année est multiplié par 20.

- Le risque de chute augmente avec l’âge. Chaque année, les chutes touchent :

  • 35 % des personnes âgées de 65 à 79 ans ;

  • 45 % des personnes de 80 à 89 ans ;

  • 55 % des personnes de plus de 90 ans.


Vous l'aurez compris, chez les personnes âgées, les chutes occupent une place importante dans les causes d'accidents domestiques. La prévention est alors un des moyens utilisé afin d'essayer de les éviter. Il faut savoir que de nombreux facteurs favorisent la chute : la faiblesse musculaire, les raideurs articulaires, les troubles de l'équilibre, ralentissement des réactions, baisse de l'acuité visuelle et auditive, affaiblissement cognitif. Ces derniers sont tous sources de difficultés d'appréciation des obstacles.

D'une part la personnes âgée est diminuée et donc plus sujette aux chutes, puis d'autre part elle souhaite garder son autonomie et vivre normalement.





La salle de bain, la cuisine, les toilettes et les escaliers sont les lieux les plus propices aux chutes. C'est pourquoi nous sommes là pour apporter des solutions et faciliter le quotidien des seniors.

La salle de bain étant une pièce particulièrement dangereuse, le projet est alors de remplacer la baignoire par une douche afin d'éviter un maximum le risque de chute lors de leurs toilettes. Grâce à cette installation, les personnes peuvent garder leur autonomie et leur intimité.


Le projet de M. Denormandie est ambitieux, mais positif. La douche étant à la fois plus saine, plus économique et plus écologique. Mais ce n'est pas tout, il faut également revoir l'ergonomie de la salle de bains avec l'installation de siège de douche, de barres d'appuie et d'un sol anti-dérapant.




D'autre part, il est possible d'apprendre aux personnes âgées à chuter de façon à réduire le risque de blessures. En effet, le fait d'appréhender et d'avoir peur de la chute accroit sont danger. Mais ne vous inquiétez pas, de nombreuses chutes ne produisent aucun traumatisme grave. Mais sachez tout de même qu'il suffit d'une fracture de l'extrémité supérieur du fémur pour faire basculer la vie d'un sénior.



Sécurisez votre logement afin de prévoir les risques avec

Solutions Seniors Habitats et contactez-nous au 03.89.31.25.36

ou sur notre site internet solutions-seniors-habitats.fr