Rechercher
  • Solutions Seniors Habitats

Prévention : Les chutes domestiques chez les seniors

Chaque année en France, 12 000 décès sont causés par des chutes.

Malheureusement, se sont les personnes âgée les plus touchées. Ces chutes peuvent engendrer différents traumatismes, aussi bien physiques que psychologiques. Toutefois, nous savons que la grande majorité de ces accidents à domicile peuvent être évités grâce à l'adaptation et l'aménagement du logement.

Les statistiques le prouvent...

La chute à domicile est la première cause de décès accidentel chez nos aînés. Il faut savoir que près de 2 millions de personnes en France sont concernées par ces statistiques.

Plus la personne prend de l’âge, plus le risque de chute augmente. Entre 65 et 80 ans, une personne sur trois chute malheureusement chaque année. Ce taux atteint les 45 % pour les personnes entre 80 et 90 ans. Au-delà des 90 ans, la prévalence des chutes grimpe à 55 %. Il faut également savoir que 40 % des seniors hospitalisés à la suite d’une chute, ne peuvent malheureusement pas retourner dans leur domicile, car ils ont besoin de soins appropriés.



Quelles sont les conséquences ?

Une chute à domicile peut s'avérer tragique et affecte la confiance en soi de la personne.

Après une chute grave, la personne âgée se sent diminuée et perd progressivement son sentiment de sécurité, contribuant à renforcer sa perte d’autonomie. Sur le plan physique, il faut savoir que la chute à domicile est l’une des premières causes de traumatisme crânien. Elle peut également engendre des fractures, notamment la fracture du col du fémur entraînant une immobilisation importante et un travail de rééducation conséquent. L’aspect social est aussi directement affecté, car il n’arrive pas à retrouver confiance en lui et de chuter à nouveau. Cela peut créer un isolement social du fait de ne plus vouloir sortir de son domicile. A SAVOIR : Le risque de retomber est multiplié par 20 après une première chute.



Les facteurs de chutes

L'âge est l'un des premiers facteurs, les statistiques ont clairement démontrée que plus la personne est à un âge avancé, plus le risque de chute est important. Aussi, les troubles moteurs ont également des conséquences importantes, car ils réduisent les capacités physiques dont l'équilibre et la force musculaire. C'est pourquoi il est important de bien s'équiper avec un déambulateur, une canne ou un scooter.

L'un des autres facteurs est l’altération des capacités sensorielles. L’oreille interne peut entraîner une chute tout comme une vision trouble. Lorsque la personne se déplace, il évalue beaucoup moins bien les distances et les obstacles sur son chemin. La prise de médicaments peut également altérer la qualité de la vision.

Le dernier facteur est l’hypotension orthostatique. Elle se traduit par une baisse de la pression artérielle lorsque la personne change trop vite de position.



Bien adapter son logement

Pour éviter la perte d’autonomie, il est important de respecter des règles de sécurité élémentaires.

Cela peut paraître logique, mais il faut désencombrer les zones de passage et éviter de laisser des objets au sol. Une vigilance doit être portée sur le câblage afin d'éviter que la personne ne s'y prenne les pieds. L’éclairage est aussi très important et doit toujours être adapté. Il est possible d'installer des lumières à LED qui effacent les zones d’ombre.

Aussi, il est inutile de se précipiter lorsque le téléphone retentit ou lorsqu’une personne sonne à la porte, prenez votre temps. La précipitation est un facteur négatif. Vous pouvez investir dans une paire de chaussures à semelle antidérapantes pour éviter de se faire surprendre par un sol glissant ou par les animaux domestiques qui ont la fâcheuse tendance à se faufiler entre les jambes.


Adapter sa salle de bains

Sécuriser sa salle de bain est essentiel pour votre maintien à domicile et permet de largement diminuer les risques de chutes.

L’utilisation de tapis antidérapant permet d’éliminer la première cause de chute dans la salle d’eau. Avec les projections d’eau, une glissade est malencontreusement vite arrivée et pour éviter que la personne ne se blesse, un tapis antidérapant est une solution parfaitement adaptée.

L’installation des barres d’appui est très utile dès que l’âge commence à se faire sentir, car les membres inférieurs n'ont plus le même équilibre et la même stabilité. Les barres d’appui permettent de compenser cette faiblesse en utilisant les bras pour se tenir.

L’utilisation d’une baignoire peut être dangereux pour les seniors. Pour pallier à cette problématique, l’installation d’un siège de douche PMR permet de soulager le senior, tout en lui procurant un sentiment de sécurité. Encore une fois, de nombreux modèles existent et peuvent être adaptés en fonction des fonctionnalités et des besoins de chacun. C’est un moyen efficace d’adapter le logement avec une solution qui a fait ses preuves. Toutefois, l'installation d'une douche senior avec un receveur antidérapant, barre de maintien et siège de douche permettrait d'encore plus diminuer le risque de chute



Détecter les chutes

Lorsqu’une personne tombe, plus elle restera longtemps au sol. Il est donc primordial d’utiliser un moyen pour détecter les chutes et assurer l’autonomie des seniors. Différents dispositifs existent sur le marché. Certain utilisent directement les données biologiques comme la pression artérielle et le rythme cardiaque pour déclencher une alerte. Une personne proche ou les secours est directement avertie.